[Chineuse-Relookeuse de meuble #5] ASSIS-SOIT-ELLE OU AMANDINE AU NATUREL


01 novembre 2021 - 334 vues

ASSIS-SOIT-ELLE OU AMANDINE AU NATUREL.

En ce début d’automne « Info-Pla » a rendez-vous à « l’Artelier » de Novalaise afin d’y rencontrer Amandine qui est tapissière en sièges (fauteuils – tabourets – canapés).

L’accueil bienveillant de la jeune femme dans un cadre destiné à la création artisanale locale nous invite à passer au jeu des questions/réponses en toute simplicité.

 

D’où provient l’attirance pour ce métier ?

 C’est une reconversion suite à un burn-out provoqué par une précédente expérience professionnelle qui ne me convenait plus, je voulais tourner la page et faire tout autre chose, il était hors de question pour moi de revenir en arrière.

J’ai toujours été très manuelle et j’aimais bricoler chez moi. Ma sœur avait une amie qui faisait de la réfection de sièges, j’étais admirative, j’adorais son travail. 

Face à mon enthousiasme ma maman m’a proposé de financer un apprentissage sur Chambéry auprès d’une personne dont le professionnalisme a fini de me convaincre, j’allais ainsi à son contact acquérir les bases de mon futur métier de tapissière en sièges.

 

Comment avez-vous poursuivi votre formation ?

 J’ai suivi une formation pour adulte durant un an à Bourgoin-Jallieu, j’ai consolidé mes bases d’apprentissage mais j’ai surtout appris à force de faire, de travailler sur des sièges dans mon salon, dans mon garage, puis ici à l’atelier.

 

Comment vous définiriez-vous ?

 Je suis une manuelle, intuitive, créatrice qui aime les choses bien faites.

J’aime le naturel, les produits sains et j’essaie d’amener cette dimension écologique dans ce que j’entreprends, plutôt que de jeter un siège qui a fait son temps je prends plaisir à lui redonner une seconde vie.

 

Pouvez-vous en quelques mots d’écrire les étapes de rénovation d’un siège ?

 Il faut tout d’abord dégarnir le siège.

 Le bois sera poncé à l’aide d’une aérogommeuse  qui fait grâce au sablage un travail impeccable de remise à nu. La protection du bois légèrement teinté sera assurée par un produit à base d’huile de lin ceci lui conférant un aspect très naturel.

 Puis viendra la pose des ressorts  et le gaindage des cordes qui vont tendre les ressorts et les abaissés.

 Pour garnir le siège plutôt que d’utiliser du crin végétal constitué de noix de coco ou de palmier qui ne sont pas des ressources écologiques ,  je me sers d’un mélange de chanvre français et  de coton  produit à partir du recyclage de vieux habits.

LARTELIER01GP_miniature.JPG (2.30 MB) 

Puis vient l’étape de la « mise en blanc» je tends et fixe une toile blanche au-dessus du garnissage.

Le client choisira lui-même le tissu qui lui convient pour finaliser le travail, je lui indique le métrage nécessaire et lui donne quelques conseils mais je ne vends pas personnellement de tissu d’ameublement. J’aime casser les codes et poser un tissu moderne sur un fauteuil très ancien mais le choix du client reste une priorité.

 LARTELIER01IMG_20210114_190144_600.jpg (194 KB)

Faites-vous un métier physique ?

 Oui cette activité est très physique, il faut avoir de la force dans les bras et dans les mains.

Pour information il faut pour remettre à neuf un fauteuil voltaire entre 35 et 40 heures de travail.

 

Que vous apporte votre activité comme satisfaction personnelle ?

 Je vis de ma passion et je suis épanouie dans mon travail. Je suis devenue plus patiente, je développe ma créativité, ma concentration et j’obtiens de la reconnaissance de la part de mes clients.

 

Comment vous faites-vous connaître ?

 Essentiellement par l’intermédiaire de « l’Artelier », nous communiquons également beaucoup via les réseaux sociaux et notre site.

 LARTELIER01Recto_griffe.jpg (738 KB)

Parlez-nous de « l’Artelier »

 « L’Artelier » est une association dont je suis la présidente, je collabore principalement avec Anaïs qui fabrique des vêtements pour enfants à partir d’habits adultes. Nous avons décidé de créer ce lieu pour mettre en avant l’artisanat local. Nous exposons et vendons notre travail mais aussi celui de créateurs du secteur qui sont invités à partager notre boutique pour des périodes d’environ 3 mois afin de se faire connaître et de proposer leurs produits.

LARTELIER01IMG_4746.jpg (3.71 MB)

Nous organisons également des ateliers créatifs tout au long de l’année pour enfants et adultes.

Personnellement j’enseigne les bases de la tapisserie de sièges.

« Info-Pla»remercie Amandine pour tout ce qu’elle a bien voulu nous confier, nous lui souhaitons une bonne continuation dans tout ce qu’elle entreprend au sein de l’association et dans son activité personnelle.

 

Vous pourrez découvrir « L’Artelier » et ses exposants au 87 route du colde l’Epine à Novalaise, poussez la porte, vous y serez reçu avec gentillesse et vous participerez ainsi à la reconnaissance de cette association qui mérite le détour, je présage même que vous pourriez bien avoir un coup de coeur pour les créations locales exposées.

--------------------------------------------------------------------------------------------

Retrouvez nos articles précédents de la série "Chineuse/relookeuse" avec Chantal, Anne, Alice et Emilie.

http://info-pla.fr/news/chineuse-relookeuse-de-meuble-emilie-quand-la-passion-nous-guide-849

http://info-pla.fr/news/chineuse-relookeuse-de-meuble-alice-noir-c-est-beau-839 

http://info-pla.fr/news/chineuse-relookeuse-de-meuble-un-loisir-therapeutique-840

http://info-pla.fr/news/chineur-relookeur-de-meuble-lancement-de-la-nouvelle-rubrique-info-pla-837

http://info-pla.fr/news/chineuse-relookeuse-de-meuble-4-les-passions-deco-d-anne-so-860

Si vous avez envie de partager vos réalisations et vos pratiques de décoration de mobilier, n’hésitez pas à nous contacter sur  contact.infopla@gmail.com

 

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article