Du nouveau pour le TER en Avant Pays !

09 mars 2019 - 562 vues

"Sans la mobilisation des habitants, nous n'en serions pas là aujourd'hui". C'est avec ses mots que s'est ouverte la réunion entre une centaine d'habitants, le collectif de défense et de promotion du train en Avant Pays Savoyard, la SNCF et la Région jeudi 7 mars, dans la salle La Sabaudia de Pont de Beauvoisin (73).

Cette introduction annonçait une bonne nouvelle puisque la mobilisation depuis le 9 décembre dernier, jour de la disparition de 75% de TER en gare de Lépin-le-Lac et Pont de Beauvoisin (38), a finalement porté quelques fruits.

2019, nouveau départ ?

Si les dessertes concernées sont toujours amputées de beaucoup de trains, il est à noter une amélioration pour le service 2019 à partir du 9 juin prochain, à savoir : l'obtention d'un TER en semaine à 19h10 sur la ligne Lyon - Chambéry, un TER le week-end à 20h31 sur la ligne Chambéry - Lyon, l'installation d'un distributeur automatique en gare de Lépin-le-Lac et le maintien du guichet de vente à Pont-de-Beauvoisin en 2019.

Les regards sont maintenant tournés vers 2020 et 2021 puisque les horaires se construisent deux ans à l'avance et le collectif a affirmé avoir des propositions intéressantes de la SNCF qu'il doit revoir en avril pour des demandes à l'état d'étude pour le moment.

Un aperçu de l'avenir du TER en Avant Pays

Le rassemblement a été l'occasion d'évoquer le retour de plusieurs trains directs dès le mois de décembre 2019 pour le service 2020, avec de gros changements le week-end pour améliorer l'offre auprès des étudiants notamment. Des habitants inquiets ont demandé la position de la Région quant au futur, ce à quoi Cédric Vial (photo), maire des Echelles et Conseiller Régional a expliqué que la Région restera vigilante "à ce que la période trouble que nous venons de vivre ne soit pas la période "référence" pour l'étude à venir. L'objectif est de maintenir une desserte de qualité. Le travail qui a été fait en lien avec le collectif a permi de rattrapper en partie quelques ratés. On sait que ce n'est pas la panacée mais maintenant on peut travailler plus sereinement sur les services 2020 et 2021, et voir revenir en 2020 les trains qui étaient opérationnels en heures de pointe avant le 9 décembre 2019. La priorité, ce sont les gens qui travaillent et les étudiants".

Le collectif a également annoncé qu'à l'avenir, les Comités de Ligne allaient revoir le jour. Si l'idée a tendance à plaire, la mise en place ne sera pas des plus simples puisque les réflexions devront être menées en comprenant l'ensemble de l'offre de transport car la Région a hérité de nouvelles compétences et compte parmi elles le ferré, le routier et le transport scolaire ; le tout devant être adapté à la loi mobilité 2019.

Quid des cars de substitution

Un certains nombre de car avaient été mis en place suite au manque de TER sur le territoire et la région a expliqué jeudi soir que ceux-ci seront adaptés à la nouvelle offre ferroviaire.

PLUS D'INFOS : www.dutrainenavantpays73.fr

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article