La Philo Mobile s'est arrêtée à Dullin et Ayn

21 octobre 2018 - 409 vues

Un voyage de la Franche-Comté à Casablanca, un camion, des rencontres, des nuits dehors et des discussions. Voilà le tableau peint par la Philo Mobile pendant un mois sur les routes.

Après un an de réfléxion, c'est ce qu'a imaginé Laurence Bouchet, professeur de philosophie pendant 25 ans et animatrice d'atelier philo qui a décidé de revenir à la philiosophie Antique et d'agir en mettent sur pieds un voyage à la rencontre des populations pour "casser" l'image d'une matière scolaire et la montrer comme un outil servant à avancer. 

"Réfléchir et agir" 

Ce pourrait être un slogan, celui de quatre compères embarqués dans cette aventure. Laurence a été rejointe par Dominique Poulin, animatrice d'atelier philo, venue de Montréal pour cette expérience, Choukri Jerrar, de Liège, formé en pratique philosophique comme animateur et tenté par le voyage intellectuel et la liberté, et enfin, Bruno Laurent, séduit par l'idée "des philosophes qui voyagent" après avoir assisté à des cafés philo menés par Laurence.

Le but du voyage, expliquer que leur initiative est un mouvement qui se développe et dialoguer avec d'autres cultures et des gens de tous les âges. Ainsi, La Philo Mobile propose sur sa route des ateliers avec les écoles et les bibliothèques mais aussi des consultations philosophiques et les communes de Dullin et Ayn ont bénéficié de cette initiative vendredi et samedi derniers. Les consultations sont un moyen pour les participants d'effectuer un travail introspectif par le biais de la philosophie.

Au rythme de 3 à 5 ateliers par jour, la Philo Mobile voyage ainsi pendant un mois et, à la fin du périple, aura parcouru près de 3 700 kilomètres.

Le BLOG