Portrait de vie de Gianluca, chercheur déconcertant, installé autour du lac d’Aiguebelette depuis plus de 5 ans !


03 février 2021 - 950 vues

Vous l’avez sûrement croisé ici ou là sur le territoire...

A la Maison du Lac, à l’occasion des championnats du monde d’aviron pour tresser une réplique du lac d’Aiguebelette en saule, sur la plage de Pré Argent pour construire 3 cabanes palafittiques ou lors d’ateliers dans une école, ou plus dernièrement sur la plage d’Aiguebelette pour un bain de midi…

Gianlucas Figus-vannerie sauvage.JPG (155 KB) Gianlucas Figus-Cabane en osier vivant - Prades - 07.JPG (472 KB)

Italien d’origine, sarde pour la précision, Gianluca Figus a commencé son parcours en s’intéressant au domaine de l’économie. Sa maîtrise en poche, il a enchainé avec un DEA  (Diplôme d’Etude Approfondies) de recherche à Nice sur les bulles spéculatives dans les marchés immobiliers, avec deux séjours de recherche à l'université d'Ottawa (Canada). 

Parfois déroutant, son background se compose d’une multitude d’expériences et de rencontres de vie, qui passe par le Woofing [Terme emprunté de l'anglais qui définie un système d'organisation qui consiste à faire travailler bénévolement des personnes sur une exploitation agricole et biologique, en échange du gîte et du couvert] en Australie, la création de fontaines de la biodynamie en Espagne (et après en France comme activité professionnelle) ou encore un passage de 2 mois comme bénévole à l’école de Sophie Rabhi (La Ferme des enfants en Ardèche). Polyglotte, Il passe d’une langue à une autre avec aisance, italien, anglais, espagnol, français ; et  cela génère forcément des rencontres inattendues.

Quick Design de projets (méthode de conceptualisation et de planification rapide) , ingénierie écologique, permaculture, intelligence collective ou encore créativité,... tous ces domaines de compétences lui sont familiers ! 

Il explique fort bien sa volonté d’aller à la recherche des lois du vivant, des hauts potentiels évolutifs de l'humanité et du sens de la vie, au fil des découvertes expérientielles des capacités cachées des êtres humains.

Aujourd’hui, un budget personnel lui permet de s'auto-financer et se consacrer aux recherches qui lui tiennent à cœur. Il approfondit donc les questions liées au haut potentiel humain, en s’inscrivant à cheval entre les disciplines scientifiques actuelles (neurosciences, physique quantique, épigénétique et d'autres (par ex. Philippe Guillemant http://guillemant.net, ingénieur de recherche CNRS, spécialiste en intelligence artificielle et de la physique de la conscience) et la continuité des approches empiriques et les sagesses anciennes. 

Altruiste, Gianluca est généreux, habité par une profonde envie de stimuler la créativité et de partager ses connaissances, découvertes et expériences. Il anime avec plaisir des ateliers pour les petits comme les plus grands. Il a même créé un jeu de société, support pédagogique, qui permet de concevoir un projet en intelligence collective de façon ludique et réfléchie

Gianlucas Figus-Projet7.jpg (274 KB) Gianlucas Figus-Nature_en...JPG (144 KB)  

Son maître mot : “être aligné avec le vivant pour être au service de l'évolution et de l'humain” car c’est certain, l'inattendu arrive toujours lorsque l’on est synchronisé !

Éternel curieux et créatif, rien ne l’arrête pour innover et voir la vie autrement !

En hurluberlu absolu, dernièrement il a donné vie à une nouvelle expérience, celle de se baigner dans les eaux du lac d’Aiguebelette en hiver. Le rendez-vous est lancé ! La première a eu lieu le 20 décembre dernier pour le solstice d’hiver et ça se poursuit, tous les dimanches à midi en compagnie des lavarets givrés.

Il est à l'origine de la baignade du solstice 2019 et 2020 pour une baignade collective, puis comme il a poursuivi ses baignades en 2020, il a continué à proposer ce type d’expériences aux personnes intéressées. La collaboration avec d'autres baigneurs et l'encouragement de photographes amateurs territoire (Fabienne Devisa et Béatrice Frezal) ont permis de donner de l'écho à cette initiative. La baignade en eau froide est un superbe moyen de récupération après une activité physique (cryothérapie [La cryothérapie est une technique qui permet de soigner une inflammation, de calmer les douleurs, d'éliminer les graisses ou de stimuler la circulation sanguine par le froid.]), cela booste le système immunitaire, grâce au principe de l'hormèse.  En effet, cela permet au corps de produire de l'ocytocine et d'autres hormones du bien-être, ce qui fait qu’à la sortie du bain on se sent rempli d'énergie, tonifiés et gentiment euphoriques. 

Il est parfois difficile de le suivre (en bon électron libre), vous ne comprendrez pas tous les mots qu’il utilise mais il est passionnant, convaincu et touchant de curiosité ! 

Gianlucas Figus-ICOSAEDRES.JPG (104 KB)

Pour en savoir plus sur ce personnage atypique, allez consulter sa page facebook "Créationsaufildeleau Focus" ou son site internet : http://www.creationsaufildeleau.fr

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article