Qui se cache derrière La Tulipe Noire ?


24 mai 2019 - 1302 vues

Depuis quelques semaines, une nouvelle enseigne s'est posée à Saint Alban de Montbel, à quelques mètres du rond-point du Gué des planches : la Tulipe Noire.

Pour la p'tite histoire

Mi-fleuriste mi-décoratrice, Fanny Griveau est avant tout une artisane passionnée qui a connu l'univers de la fleuristerie dans des boutiques traditionnelles et dans l'événementiel. Amoureuse des fleurs depuis toujours, apprentie dès l'âge de 15 ans, elle s'est pourtant orientée par la suite vers des études de commerce tout en gardant un pied dans une formation de fleuriste pour passer un diplôme en candidate libre.

C'est alors dans le sud de la France qu'elle connaît son premier emploi où elle travaille sur des événements à Cannes ou Monaco avant de revenir au bercail et de trouver un poste de fleuriste en boutique à Chambéry. Toujours entre deux voies, Fanny reprend une activité dans le commerce en papeterie pendant trois ans puis, décide de sauter le pas et d'allier ses deux savoir-faire en se mettant à son compte tout en se démarquant de ce qui existe déjà : "J'avais fait de la traditionnelle et de l'événementiel, je savais ce que je voulais faire et ce que je ne voulais plus faire".

Un atelier de confection

La Tulipe Noire est avant tout un lieu de création. Petit choix de plantes, ateliers à destination des particuliers, création pour entreprises et événements familiaux, Fanny Griveau ne veut pas se donner de limites dans son travail : "Je voulais apporter quelque chose de différent, ne pas être bridée comme on peut l'être en boutique traditionnelle car c'est un métier où on peut ne pas avoir de limites si ce n'est notre propre imagination. J'ai à coeur de transmettre et partager et les ateliers permettent aux participants d'acquérir des techniques de base qu'ils pourront reproduire chez eux, ne serait-ce que connaître les végétaux et les respecter par exemple".

Ce respect et cette attention portée à ce qui l'entoure est d'une importance capitale pour l'entrepreneuse qui se dit heureuse d'avoir assimilé ces notions lors de son passage en formation car "beaucoup de choses présentes dans les bouquets de la fête des mères ou autres manifestations proviennent souvent du jardin". Au-delà des fleurs, ce sont aussi du verre ou encore des pages de romans qui peuvent participer à l'équilibre de la composition mais "attention" dit-elle "c'est l'accessoire qui sert la fleur et non pas le contraire".

Une attention pour chaque projet

C'est sans doute ce qui galvanise le plus Fanny Griveau qui s'épanouit pleinement dans chaque sollicitation. Un mariage, un deuil ou l'habillage d'une entreprise en fonction des saisons, tout est un défi à relever en permanence pour satisfaire le client en y mettant une touche personnelle : "on peut tout utiliser, il n'y a pas de limite, on doit savoir composer et savoir utiliser n'importe quoi pour en faire quelque chose".

C'est avec cette détermination que Fanny a inauguré son local début avril, au 3320 route du lac en contaminant déjà le garage BPC qui arbore désormais une composition florale sur quelques pneus et en espérant collaborer avec particuliers et professionnels du secteur.

La Tulipe Noire - 06 59 53 46 47 - plus d'infos

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article