Sibylle Toschi : du journalisme à la couture en passant par l'assistance maternelle


14 septembre 2020 - 667 vues

Au début de la crise sanitaire liée au Covid-19 où confinement et autorisation de sortie étaient le lot de chacun, de nombreuses communes ont lancé des appels à bénévoles pour coudre de toutes pièces des masques de protection en tissu répondant aux normes Afnor.

Parmi ces bénévoles, majoritairement des femmes, beaucoup de professionnelles ont offert leur temps et leurs compétences pour fournir un grand nombre de masques aux habitants de leurs communes.

Sibylle Toschi est l’une d’elle, et affiche un parcours atypique. Monteuse vidéo et journaliste reporter d’images de formation, puis vendeuse de produits techniques à la FNAC, elle a ensuite fait un grand virage dans sa vie professionnelle en s’installant chez elle et en cumulant alors plusieurs activités : D’abord assistante maternelle, Sibylle est aussi VDI dans les vêtements Captain Tortue, mais elle met également son savoir-faire en matière de couture à profit.

Près de 300 masques cousus pour la communauté

Au printemps dernier, alors que le confinement débutait, Sibylle Toschi a commencé à coudre quelques masques pour sa famille et ses proches. Puis, dans un élan de solidarité, elle s’est finalement lancée dans la conception de 250 masques de protection à destination d’infirmières d’Aix-les-Bains et des habitants de Dullin et de La Bridoire via une distribution par les mairies.

Passion transmise par sa mère, c’est à la main que Sibylle a longtemps cousu jusqu’en 2014 où elle poursuit son travail avec une machine à coudre. Quelques cadeaux pour la famille, un trousseau de naissance pour sa fille puis, poussée par une amie photographe, elle conçoit divers accessoires pour celle-ci qui la pousse à continuer et à faire des marchés jusqu’à ce qu’elle s’immatricule finalement comme entrepreneuse individuelle. "Aujourd’hui c’est vraiment une activité plaisir pour moi. Cela me fait du bien, je m’évade, je ne pense à rien et j’adore créer des choses pour les gens, c’est top".

Rappelons que toutes les mains qui ont répondu présent pour faire des masques de protection en temps voulu conçoivent bien d’autres choses et il est possible de découvrir les travaux de Sibylle sous le nom "Créa’mimi" ou même de la rencontrer sur le marché de Saint Pierre de Soucy le 27 septembre prochain.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article