Une Earthship Sister sur le territoire

08 mars 2019 - 527 vues

Avec la volonté de s’affirmer pour porter un projet et mener une équipe, Isabelle Lacourt-Mariani compte aujourd’hui parmi les 14 femmes sélectionnées dans le programme Earthship Sisters et est la seule représentante de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Cette initiative révèle le potentiel de passionnées par l’environnement sur 9 mois et l’ingénieure agronome et chercheuse de Marcieux fait partie de l’aventure. Earthship Sisters permet aux 14 sélectionnées de se former en leadership, de prendre confiance en soi et de se faire entendre, mais aussi de lancer une vague de communication autour des projets environnementaux et entreprenariaux de chacune, en témoigne le tour de Corse prévu en septembre au départ de Marseille pour sensibiliser la population grâce à leurs projets lors de cinq escales.

Ainsi, après avoir publié son ouvrage “La formidable épopée invisible” consacré aux micro-organismes, dont le plancton, c’est vers l’entreprenariat qu’Isabelle se dirige, avec un projet de commercialisation de vaisselle compostable, notamment lors de manifestations de grande ampleur réunissant beaucoup de monde, l’événementiel étant un secteur où ce produit a toute sa place.

Pour tester son idée, Isabelle Mariani a travaillé sur l’ultra trail des Belledonnes lors duquel elle a récupéré 500 kg de biodéchets dont la moitié environ de vaisselle compostable qu’elle a ensuite déposé à la plateforme de compostage de La Buisse. “ J’ai pris la peine de contrôler chaque sac sur 11 points de ravitaillement. Sur les 500 kg de biodéchet, il y a seulement eu 1,2 kg d’erreur de tri. J'ai compris que les gens veulent jouer le jeu, qu'ils sont acteurs et que je peux apporter mon expérience et être utile”.

Afin de faire rayonner ce qui lui tient à coeur pour convaincre et entraîner les autres, le programme Earthship Sisters est une aubaine qui peut lui permettre de maintenir son cap et faire émerger son entreprise. “Avant je donnais des formations à des cuisiniers en restauration collective. Je me suis remise en question car c'était frustrant d'expliquer des choses de bon sens à des personnes à qui on ne donnait pas les moyens d’agir. C’était de la théorie, du “y a qu’à”. je me suis alors lancée dans ce nouveau projet pour faire dans le réel”.

Réalisée avec des matériaux biosourcés et compostables, adaptés aux différentes exigences, la vaisselle compostable est l’un des fers de lance d’Isabelle qui espère maintenant s’accomplir dans cette nouvelle aventure.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article