Printemps : Les tiques font leur retour


20 avril 2019 - 1958 vues

Essentiellement présente d’avril à novembre, la tique trouve son bonheur dans les zones boisées et humides et les herbes hautes. Du haut de ses quelques millimètres, la tique ne paie pas de mine mais peut être la cause de dégâts sur l’humain, notamment en transmettant la maladie de Lyme.


Symptômes de la maladie de Lyme

Non contagieuse, la maladie de Lyme est infectieuse et bactérienne, et se traduit par une réaction de la peau une à deux semaines après la morsure d’où s’étend une plaque rouge en forme de cercle.

L’infection non soignée peut devenir chronique et s’étendre en provoquant de graves complications sur les organes, d’où la nécessité de la détecter suffisamment tôt. En cas d’infection, des signes neurologiques ou des atteintes au niveau des articulations peuvent apparaître. Sur le long terme et sans traitement, des atteintes graves peuvent s’installer.

Comment éviter et prévenir la maladie ?

Ancrée sur la peau des mammifères, la tique se fait un plaisir de visiter la peau des personnes réalisant des activités de pleine nature. Propriétaires de chiens, randonneurs, campeurs, jardiniers ou agriculteurs sont donc les premiers concernés par les morsures de tiques.

Il est alors conseillé de prendre quelques précautions simples et efficaces :

  • Utilisez des vêtements couvrant la plus grande partie de votre corps, des chaussures fermées et un couvre-chef.
  • Rentrez vos jambes de pantalon dans vos chaussettes et votre haut dans votre pantalon.
  • Vaporisez vos vêtements et les parties nues de votre corps de produit anti-tiques, il existe aujourd’hui des produits 100% naturels.
  • Faites de même avec vos animaux de compagnie.
  • Examinez régulièrement les parties du corps qui sont entrées en contact avec la végétation car les morsures sont indolores et difficilement repérables car souvent situées dans les plis de la peau (aisselles, genoux, arrières des oreilles, etc)

Retirer une tique

Afin de traiter la morsure de tique, le plus efficace et immédiat est d’utiliser un tire-tique (disponible en pharmacie ou chez un vétérinaire). Cela évite de comprimer le corps de l’insecte et de l’arracher maladroitement. Prenez garde de bien glisser les lames de part et d’autre de la tique et de tourner le tire-tique dans le sens inverse des aiguilles d’une montre.

RAPPEL : Toutes les tiques ne sont pas porteuses de la bactérie. Si le moindre doute subsiste, prenez rendez-vous avec votre médecin.

E. CABRIT

Photo : crédit pixabay

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article