"Vivre et télétravailler … de Paris à Romagnieu !" - Portrait d'une télétravailleuse


15 avril 2021 - 286 vues

De Paris à Romagnieu, découvrez le parcours d'Inès.

Bonjour Inès, vous avez 25 ans qu’est ce qui a présidé à votre choix de vivre en avant pays savoyard ?

A la suite de mon master en histoire, j’ai choisi de poursuivre en MBA e business et marketing digital à Paris en alternance au sein d’une grande banque.  En 2019, j’ai quitté Paris pour revenir chez mes parents à Romagnieu pendant le premier confinement. J’ai trouvé du travail dans ma spécialité en moins de quatre mois, ce qui est plus facile que sur Paris. Je recherchais dans un triangle Chambéry, Lyon, Grenoble et je suis aujourd’hui chargée de communication au sein d’une mutuelle à Chambéry, responsable de la conception des brochures commerciales, communication interne et vidéo.

TELETRAVAIL-horizon-architecture-skyline-photography-town-building-15031-pxhere.com.jpg (246 KB)   TELETRAVAIL-PIXNIO-230345-1824x1026.jpeg (190 KB)

Quelle est votre relation au télétravail ?

Ce fut assez difficile au début. J’ai pris mon poste à Chambéry entre les 2 confinements, de manière traditionnelle sur site à plein temps, puis, le second confinement fin octobre m’a obligé à passer 100% en télétravail. J’ai transporté ma tour et mes 2 écrans graphiques à mon domicile et là Problème ! Romagnieu est en zone blanche en bout de ligne ADSL. De plus, l’instabilité de la 4G sur le secteur ne me permettait pas de me connecter sereinement au VPN serveur de l’entreprise. J’ai donc beaucoup travaillé en local, je faisais des copies avec des astuces mais je ne pouvais pas aller ailleurs compte tenu de l'équipement nécessaire Heureusement, dès le mois de février notre entreprise nous a équipés d'ordinateurs portables performants. Je me suis alors installée à l’espace Agora Guiers où j’ai pu bénéficier d’un second écran pour mes conceptions graphiques. Je télétravaille à temps plein depuis Pont de Beauvoisin. L’open space de la mutuelle de Chambéry a été réaménagé en bureaux individuels à disposition des employés dont la fonction nécessite la présence, en particulier les chargés de clientèle.

la-base-de-loisirs-du-lac-de-romagnieu-offre-des-coins-d-ombre-sous-les-arbres-photos-le-dl-guillaume-drevet-1533161308.jpg (377 KB) Base de Loisirs de Romagnieu

Je badge matin et soir sur le site de l'entreprise, je fais 35 heures et j’essaie de ne pas dépasser. En revanche mes horaires sont assez souples : le matin je commence entre 7h et 9h30, je peux prendre ma pause entre 11h et 14h et le soir je peux m'arrêter à partir de 16h. J’ai des objectifs et des “déliverables” à fournir, je fais des tournages vidéo à distance (mon portable a toutes les fonctionnalités). En fait, je travaille comme un gamer sur YouTube. Pour maintenir des contacts, ma responsable m'appelle tous les jours, parfois plusieurs fois dans la journée, dans un climat bon enfant. Je suis aussi en relation avec ma collègue du service communication et au-delà si nécessaire avec les 180 salariés de l’entreprise situés dans toute la région AURA Bourgogne. 

TELETRAVAIL-using-calendar-on-iphone-xs-and-macbook-pro-picjumbo-com.jpg (1.16 MB) TELETRAVAIL-PIXNIO-2609938-2560x1707.jpeg (268 KB)

Pensez vous continuer ces modalités dans la période post COVID ?

Je pensais que le télétravail n'était pas pour moi, j'avais peur d'être distraite et peu efficace et en fait c'est tout le contraire, j'apprécie le bonheur en rentrant à Romagnieu de respirer et d'aller me promener avec mon chien. Le tiers lieu m’a permis de mener une vie sociale, de bien travailler, d'échanger avec d’autres télétravailleurs

A la fin du COVID, je souhaite me rapprocher de mon lieu de travail et je recherche un appartement près de Chambéry pour plus d’autonomie vis-à-vis de mes parents. Cette expérience m’a donné envie de demander à pratiquer le télétravail sur un ou 2 jours par semaine. Dans ce cas, je ne pense pas que j’irai dans un tiers lieu à Chambéry, je resterai dans mon nouvel appartement. Le fait d’habiter près de mon travail permettra d’organiser des afterworks pour grignoter discuter…Dans les métiers de communication, on a besoin de liens sociaux.

Chambéry, une étape dans votre parcours professionnel ? 

J’ai beaucoup déménagé dans mon enfance j'ai vécu à Grenoble en Irlande en Libye. Chambéry est pour moi une ville très agréable à taille humaine, avec un vrai centre-ville. C’est une ville ouverte proche de la nature du lac, parfaite pour faire des randonnées ou du ski et j’apprécie sa proximité de Lyon comme de l’Italie.  Je ne retournerai pas à Paris. Je souhaite rester dans la région Savoie et y exercer le métier que j'aime.


Crédits photos : Phhere.com, pixabay.com

-------------------------------------------------------------------------------------------------------

Retrouvez les autres articles de la série [TELETRAVAIL]

#5 http://info-pla.fr/news/vivre-et-teletravailler-en-chartreuse-portrait-d-une-teletravailleuse-821

#4 http://info-pla.fr/news/vivre-et-teletravailler-en-avant-pays-savoyard-c-est-possible-caroline-et-cedric-le-teletravail-comme-la-solution-aux-liens-familiaux-818

#3 http://info-pla.fr/news/vivre-et-teletravailler-en-avant-pays-savoyard-c-est-possible-elodie-et-alexandre-les-teletravailleurs-d-aiguebelette-815

#2  http://info-pla.fr/news/vivre-et-teletravailler-en-avant-pays-savoyard-c-est-possible-benjamin-portrait-d-un-teletravailleur-811

#1 http://info-pla.fr/news/une-nouvelle-rubrique-participative-vivre-et-teletravailler-en-avant-pays-savoyard-c-est-possible-809

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article